Paris, France

Mercredi 14 janvier 2015, 11:30 pm

Paris, France

Cher Ducon…

               Alors, comment vas-tu mon vieux ? Toujours les roues qui grincent ? Tu vois, je t’avais dit que je te donnerais des nouvelles, une fois le calme revenu dans nos vies… alors, je m’y colle ! Bon, je te rassure tout de suite, c’est loin d’être calme ici en réalité, c’est même toujours autant le boxon, voire la tempête permanente… et ce n’est pas prêt de s’arrêter je crois !

Putain, ça laisse des traces une aventure pareille… Quel bordel maintenant à la maison ! Jess parle toujours aux enfants en anglais, et en français avec moi… Jules et Jeanne aussi échangent en français entre eux, mais adoptent la langue de Shakespeare pour s’adresser à leur petit frère, tu vois un peu le cirque ! Franchement, moi, j’en perds mon latin…

Il faut dire qu’il n’est pas forcément très simple de digérer un tel voyage quand même… t’es pas d’accord ? C’est vraiment un truc de dingue ce qu’on a fait avec toi mon pote, et à mon avis, c’est pas demain la veille que tu vas te remettre en route pour le même genre de promenade, crois-moi !

On t’a gâté pendant un an, hein… pas vrai ? Sans déconner, t’as vu tous les trucs qu’on a faits avec toi… T’as trempé tes pneus dans la mer, t’as roulé sur la neige, t’as dormi près des volcans, t’as vu des cactus, des grizzlis, des bisons et des alligators… T’as visité Miami, New Orleans, Los Angeles, Seattle… et même New York ! T’as même fait le kéké sur la Route 66 ! Le gros délire mon vieux… Y’en n’a plus des gros sacs comme toi qui y vont, sur cette route toute cabossée, de nos jours…

Et toi, tu as été royal… Jamais une panne, ou si peu, jamais un écart de conduite, l’assurance tous risques quoi… Sans toi, ce voyage n’aurait jamais eu la même saveur, la même intensité, la même magie…

C’est ça le mot, c’était magique…

Mais ne t’inquiète pas pour nous Ducon, nous ne nous laissons pas abattre pour autant, maintenant que tout cela est terminé… Et même si nous avons désormais certaines obligations que nous avions plutôt bien réussi à mettre de côté pendant un an, du genre aller bosser de temps en temps, nous essayons de garder au maximum cet esprit de liberté acquis dans ta carlingue.

Et puis il y a aussi de bons côtés à être revenu… Retrouver la famille, les amis, Paris, les concerts de musique… Oh là là, je me régale avec ça ! C’est Miossec mon préféré en ce moment… Deux fois que je suis allé le voir sur scène depuis notre retour. Je ne sais pas si je t’avais fait écouter des vieux albums de lui, quand on mettait de la musique sur la route, mais il faudra absolument que je t’envoie le dernier. Il est sublime, et je pars pour de beaux voyages aussi grâce à lui, à chaque écoute… Et puis je vais voir Higelin bientôt ! Tu connais pas Higelin je parie ? Tant pis pour toi…

Pour te donner une idée, ce sont un peu nos Tom Waits à nous…

Le seul truc qui m’ennuie dans cette belle histoire, c’est qu’on n’aura pas l’occasion de te faire découvrir notre pays… enfin le mien, parce que Jess, elle vient plutôt de chez toi à l’origine… donc il faudrait lui demander quel est son vrai pays à ses yeux, ou dans son cœur, si tant est qu’elle ait fait un choix concernant ce sujet…

Enfin bref, t’aurais vu deux trois jolis coins ici aussi… mais c’est plutôt avec ton gabarit qu’on aurait été emmerdé… Ben là mon pauvre Ducon, ça aurait été l’enfer ! Jamais on n’aurait pu te traîner en ville… Et puis, elles sont deux fois moins larges les voies en France, alors avec ton gros cul… Sans compter que tu aurais été malade tout le temps, y’a plein de virages ici !

Pour le reste, on peut dire que finalement, ils se ressemblent ton pays et le mien… et de plus en plus d’ailleurs…

Tu vois par exemple, vous, vous avez les « Rednecks » depuis un moment chez vous, ces espèces de ploucs qui zonent dans la cambrousse en sirotant de la Bud Light, avec leur barbe démesurée et leur chemise à carreaux… Ben ça y est, maintenant on a les mêmes à la maison, sauf qu’on en a fait une mode… Ils sont quasiment tous basés à Paris et ils se font appeler les « Hipsters », de sacrés beaux gosses !

Pour te dire à quel point on vous ressemble de plus en plus, figure toi que nous aussi maintenant, on aime la police ! J’te jure, on a même applaudi les flics dans la rue l’autre jour à Paris ! Ça t’en bouche un coin, non ? Sans déconner, on se serait cru à New York ! Faut dire que les mecs, ils ont réussi à retrouver trois illuminés qui s’étaient mis en tête d’interdire la pratique du dessin en France… Faut être gonflé quand même !

C’est beau pourtant un dessin… Tu te souviens tous ceux qu’ils ont faits nos gamins, installés tranquillement dans ton salon, pendant qu’on traversait les grands espaces de l’Ouest américain, sans aucun autre but que d’en prendre plein les yeux, sans savoir où l’on allait s’arrêter le soir-même pour roupiller, ni ce qu’on allait leur faire à bouffer à nos artistes en herbe… Quel sentiment de liberté quand même, quel luxe…

JER_8355 JER_8347

D’ailleurs, des fois quand j’y repense, j’ai l’impression que ce n’était pas réel tout ça, qu’on l’a rêvé ce truc… Alors pour être sûr que c’était vrai, je garde toujours dans ma poche un « quarter » depuis qu’on est rentré… C’est une pièce américaine de 25 centimes que j’ai piquée en douce à mon fils, et qui ne me quitte jamais, histoire de me rappeler qu’on l’a vraiment fait ce putain de voyage…

Bon… ben je vais te laisser maintenant mon vieux… en te remerciant encore une fois pour la sympathique petite balade, et en te disant qu’ici, on pense toujours tous très fort à toi…

Bonne année Ducon, et bonne route… et comme on dit chez toi, « Take Care ! »…

PS : Ah oui, j’oubliais… Tu pourras dire à Joe et Beckie qu’on attend toujours qu’ils nous envoient notre plaque d’immatriculation… c’est juste pour frimer devant les potes quand ils viennent à la maison !

JER_8612

Publicités

2 réflexions sur “Paris, France

  1. MERCI !
    J’aime pas trop les dernières pages des livres… cette feuille blanche qui te dit que c’est finit…
    Dis Lagère, ce n’est pas finit hein ?!
    MERCI pour cette belle aventure ! Je me suis bien marrée, j’ai eu les boules parfois… Tout y était.
    P.S: tu es mon premier cyber livre !
    Bises à vous 5 les J.
    Flo

  2. Voilà, la boucle est bouclée… et la vie a repris son cours. Mais que de beaux souvenirs tout de même,pour vous bien sur, mais également pour moi qui t’ai lu tout le long de ce merveilleux voyage.
    Merci encore de m’avoir fait rêver, et peut-être à bientôt sur notre sol savoyard….
    Véro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s